Pierre Hardy

silhouette_homme

Titre de fonction Professeur agrégé
Service Néonatalogie
Département de pédiatrie
Faculté de médecine
Établissement CHU Sainte-Justine
3175, chemin Côte Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1C5
Courriel pierre.hardy@recherche-ste-justine.qc.ca
Secrétariat Evelyne Clerc
Courriel evelyne.clerc@recherche-ste-justine.qc.ca
Téléphone 514 345-4931 poste 5072
Télécopieur 514 345-4801
Local A-726
  Dr Pierre Hardy a fait ses études de médecine à l’Université Laval de Québec (1979-1984) et une spécialisation en pédiatrie-néonatalogie à l’Université McGill de Montréal (1985-1994). Il a poursuivi sa formation avec un doctorat en pharmacologie à l’Université de Montréal (1995-2000) et un postdoctorat de l’Institut de médecine et d’ingénierie biomédicale de l’Université de Philadelphie (2000-2002).

Ses champs d’expertises spécifiques sont : angiogenèse, rétine, œil, rétinopathie, microvésicules, rétinoblastome, macrophages, dégénérescence maculaire, microenvironnement.

Le domaine de recherche du Dr Hardy porte sur le rôle des microvésicules d’origine cellulaire sur l’angiogenèse pathologique et le développement tumorale et leurs effets sur la modulation du microenvironnement incluant les macrophages. Nous évaluons comment l’environnement présent au sein du tissu rétinien ou tumoral modifie les fonctions et le phénotype des macrophages.

Les microparticules ouvrent de nouvelles perspectives thérapeutiques

Une des caractéristiques majeures de la pharmacologie d’aujourd’hui est de multiplier les angles d’attaque contre la maladie. Par exemple, contre le cancer, nous utiliserons divers inhibiteurs à différents stades de la production cellulaire, ou encore nous tenterons d’«asphyxier» les tumeurs en empêchant la prolifération de vaisseaux sanguins. Les microparticules (MP), notamment celles tirées des lymphocytes, présentent deux fronts d’attaque inédits, comme le montrent nos travaux. Nos découvertes s’inscrivent dans le domaine nouveau des microparticules, et en ciblant celles qui sont issues des lymphocytes, nous attaquons les maladies sur deux fronts, soit la prolifération cellulaire et l’angiogenèse.

Le secteur des MP est aussi jeune que prometteur. Ces particules se présentent en quelque sorte comme les résidus de la mort cellulaire, notamment des plaquettes sanguines, des cellules endothéliales et des lymphocytes. Nous connaissions depuis un certain moment l’existence des MP, mais nous ignorions totalement qu’elles étaient capables de jouer un rôle thérapeutique. Or, des travaux menés sur les microparticules endothéliales par d’autres groupes de chercheurs ont mené à la découverte de propriétés coagulantes. Nos travaux de recherche ouvrent deux autres filières inédites. Premièrement, elles démontrent une action des microparticules contre la prolifération cellulaire contre les cancers. Dans certains tests chez la souris, elles ont réussi à réduire la croissance de la tumeur de 70 %. Ensuite, dans nombre d’autres maladies, notamment la rétinopathie du prématuré, la dégénérescence maculaire liée à l’âge, les microparticules lymphocytaires (MPL) pourraient s’avérer antiangiogéniques.

Un des problèmes de la chimiothérapie tient à ses effets secondaires énormes chez les patients parce qu’elle attaque également les cellules non cancéreuses. C’est une situation que les MPL pourraient contribuer à corriger. Elles ne tuent pas les cellules cancéreuses, mais elles contribueraient à freiner leur multiplication. Cela voudrait dire qu’une chimiothérapie, d’un traitement à l’autre, pourrait s’avérer moins éprouvante pour les patients parce que les MPL auraient bloqué l’augmentation du nombre de cellules cancéreuses entre deux traitements.

Dr Hardy est chercheur-boursier sénior du Fonds de la recherche en santé du Québec (2010-2014). Il a obtenu des subventions de recherche du Réseau de recherche en santé de la vision du FRSQ. Nous vous détaillons ci-dessous 5 publications récentes parmi les nombreuses publications du Dr Hardy depuis le début de sa carrière :

  1. Qian Qiu, Wei Xiong, Chun Yang, Carmen Gagnon, and Pierre Hardy. Lymphocyte-derived microparticles induce bronchial epithelial cells pro-inflammatory cytokine production and apoptosis. Molecular Immunology. Oct;55(3-4):220-230; 2013.
  2. Tahiri Houda, Yang Chun, Duhamel Francois, Picard Emilie, Chemtob Sylvain, Hardy Pierre. p75 Neurotrophin Receptor Participate in Choroidal Antiangiogenic and Apoptotic Effects of T-Lymphocytes-Derived Microparticles. Investigate Ophthalmology & Visual Science. Aug 6. 13-11896v1. 10.1167/iovs.13-11896. [Epub ahead of print, 2013.
  3. Chun Yang, Wei Xiong, Qian Qiu, Houda Tahiri, Rosanne Superstein, Anne-Sophie Carret, Pierre Hardy.  Antiproliferative and antitumor effects of lymphocyte-derived microparticles are neither species nor tumor-type specific. J Extracell Vesicles, mai 9;3. doi: 10.3402/jev.v3.23034. eCollection 2014.
  4. Qian Qiu, Wei Xiong, Chun Yang, Carmen Gagnon, Guoxiang Liu, and Pierre Hardy. Lymphocyte-derived microparticles induce bronchial epithelial cells apoptosis by activating arachidonic acid in P38 MARK-dependent manner. Apoptosis, Jul;19(7):1113-27. doi: 10.1007/s10495-014-0993-0. [Epub ahead of print] 2014.
  5. Chun Yang, Wei Xiong, Qian Qiu, Houda Tahiri, Carmen Gagnon, Guoxiang Liu, Pierre Hardy. Generation of lymphocytic microparticles and detection of their proapoptotic effect on airway epithelium cells. J. Vis. Exp. (96), e52651, doi:10.3791/52651; 2015.

Dernière mise à jour : 1er septembre 2015

 

×