Monia Marzouki

silhouette_femme.jpg

Titre de fonction Professeur adjoint de clinique
Service Hémato-oncologie
Département de pédiatrie
Faculté de médecine
Établissement CHU Sainte-Justine
3175, chemin Côte Sainte-Catherine
Montréal (Québec) H3T 1C5
Courriel monia.marzouki.hsj@ssss.gouv.qc.ca
Secrétariat à l’enseignement Naima Arfaoui
Courriel naima.arfaoui.hsj@ssss.gouv.qc.ca
Téléphone 514-345-4931 poste 4870
Télécopieur 514-345-4881

Monia Marzouki est pédiatre hémato-oncologue née en Belgique où elle a fait ses études de médecine ainsi que sa spécialisation en pédiatrie. Elle a ensuite effectué sa formation d’hématologie-oncologie pédiatrique au CHU Sainte-Justine de 2007 à 2010, puis, à Toronto au Sickĸids (The Hospital for Sick Children) pour compléter sa  formation plus particulièrement en développement de thérapies expérimentales.

De retour au CHU Sainte-Justine depuis septembre 2012, elle dirige différents programmes de tumeurs solides de manière collaborative : sarcomes des tissus mous, tumeurs hépatiques ainsi que d’une partie des tumeurs rares. Elle participe également au développement des thérapies novatrices en oncologie pour le CHU Sainte-Justine et au sein du groupe pancanadien C17 (qui rassemble tous les centres d’hémato-oncologie du pays). Selon elle, la collaboration est là-aussi essentielle pour mener à bien des projets de recherche constructifs dans ce domaine particulier.

De plus, elle contribue à l’enseignement en s’occupant des externes réalisant un stage en hématologie-oncologie pédiatrique au CHU Sainte-Justine pour l’Université de Montréal.

Afin d’assurer une qualité optimale de soins dans un cadre harmonieux et efficace, elle croit fortement à l’intégration et l’implication des différents groupes de professionnels au sein du service. Pour ce faire, elle participe à différents comités de fonctionnement et d’organisation.

Enfin, elle fait partie de l’équipe des Soins palliatifs pédiatriques du CHU Sainte-Justine. Cette position lui tient particulièrement à cœur. Elle la trouve enrichissante, complémentaire et indispensable à sa pratique auprès des patients.

Mise à jour : 2 septembre 2016

 

×