Service des soins intensifs

Généralités

Le service comporte 11 médecins intensivistes pédiatres dont 4 ont également une MSc et 3 un Ph.D.

Il s’agit d’un service dont la mission est de prendre en charge l’enfant présentant une détresse vitale et sa famille. Les activités cliniques et académiques du Service des soins intensifs sont intégrés dans un réseau international par l’intermédiaire du Canadian Critical Care Trials Group, du Pediatric Acute and Sepsis Invetsigators Network Nord Américain et du Groupe Francophone de Réanimation et Urgences pédiatriques.

Soins

Les intensivistes et enseignés y prennent en charge plus de 1000 enfants par an qui sont à risque ou présentent une détresse vitale que ce soit pour une raison médicale ou chirurgicale. Ces enfants ont une durée moyenne de séjour de .4 jours.

Les soins délivrés aux enfants incluent notamment l’assistance respiratoire, un support cardiaque, hépatique ou rénal extracorporel (assistance cardio-respiratoire extra-corporelle (ECMO), assistance ventriculaire (Cœur de Berlin), assistance circulatoire partielle (Impella), assistance hépatique (MARS), épuration extra rénale continue). Cette prise en charge inclut une grande variété d’affections qui peuvent engendrer une détresse vitale : les enfants greffés hématopoïétiques dont l’état se dégrade, les polytraumatisés, les grands brûlés (Centre de référence Québécois pour les grands brûlés pédiatriques), la prise en charge post-opératoire de chirurgie générale, de neurochirurgie, de chirurgie cardiovasculaire et thoracique, d’orthopédie, de plastie, d’urologie, d’ORL ainsi que le post-opératoire immédiat des transplantés d’organes solides : cœur, foie, reins (Centre de référence Québécois pour la transplantation hépatique), les nouveau-nés qui développent une chronicité de leurs maladies et nécessitent une poursuite de leur prise en charge au décours de leur séjour en soins intensifs néonatal. Ce service prend en charge également les femmes enceintes et en post partum suivies au CHU Sainte-Justine qui présentent une détérioration aiguë, avant un transfert vers un centre hospitalier adulte ou, si leur état s’améliore rapidement, vers les unités obstétricales du CHU.

Enseignement

Le programme de résidence en Médecine de soins intensifs chez l’enfant est ouvert à tous les pays et vise à favoriser l’acquisition des connaissances et des compétences spécialisées et les attitudes pertinentes aux rôles attendus du spécialiste dans ce domaine. Les résidents et moniteurs cliniques ont la possibilité de s’inscrire au programme de formation de Cliniciens-chercheurs de l’Université de Montréal avec prolongation d’une année de résidence (formation complémentaire).

Nombre d’enseignés : 1 à 3 moniteurs de clinique par an.

Par ailleurs, le Service des soins intensifs accueille également des résidents de pédiatrie, de médecine familiale, des externes et des moniteurs de clinique d’autres programmes de surspécialités pédiatriques.

Recherche

De longue date, le Service des soins intensifs pédiatriques du CHU Sainte-Justine a à cœur de délivrer les soins au plus avancé des connaissances. Ceci a conduit le service à avoir une activité de recherche clinique intense avec des collaborations internationales.

Les pédiatres intensivistes et chercheurs ont mis sur pied une équipe multidisciplinaire de recherche chez l’enfant et la mère en soins intensifs. Les thématiques de recherche incluent : l’assistance respiratoire (réduction de la durée et amélioration du confort), la transfusion sanguine , le syndrome de défaillance multiviscérale, la pharmacologie en milieu de soins intensifs, le devenir des patients, les soins cliniques et les soins de fin de vie. Le groupe de recherche des soins intensifs conduit des recherches tant en laboratoire (Dr JS Joyal) que des recherches cliniques appliquées multicentriques (Drs G Emeriaud, P Jouvet,  J Lacroix, M Tucci) et offre de la formation au niveau de la maîtrise, du doctorat et du postdoctorat.

Activités, fonds, publications

Mise à jour : 29 septembre 2015

×