Service des maladies infectieuses

Activités cliniques

Les membres du Service des maladies infectieuses se dédient à la cause académique par une très grande implication tant au niveau de l’enseignement, de la recherche clinique et de la gestion au sein du Département de pédiatrie de l’Université de Montréal. Les activités cliniques spécialisées constituent néanmoins le cœur de notre pratique.

L’unité d’hospitalisation

Cette unité d’enseignement des maladies infectieuses a développé une expertise particulière vis-à-vis des cas d’infectiologie complexes en particulier la population d’enfants immunocompromis souffrant d’infections aiguës et chroniques. L’unité des maladies infectieuses travaille en symbiose avec le service de consultation tant au niveau des soins des patients les plus complexes que celui de l’enseignement. Au cours de la dernière année, l’unité des maladies infectieuses a reçu 803 patients pour une durée d’hospitalisation moyenne de 4.5  jours représentant un taux d’occupation de 83.3 %. La nature et la diversité des pathologies qu’on y retrouve font de ce lieu un site privilégié pour l’apprentissage de l’infectiologie pédiatrique aux externes ainsi qu’aux résidents en pédiatrie générale.

Le secteur de consultation

Cette activité continue à représenter la majeure partie de nos responsabilités cliniques. Le développement spectaculaire des programmes de transplantation, d’hémato-oncologie et de science cardiaque s’est traduit par une augmentation à la fois du volume et de la complexité des patients qui sont suivis. En fait, plus de 50 % des consultations portent sur des enfants qui sont profondément immunocompromis, souffrant d’infections. Le nombre de consultations annuelles se situe aux environs de 1800. La lourdeur de la charge clinique fait en sorte qu’en permanence, deux équipes de consultation couvrent le service clinique d’infectiologie du CHU Sainte-Justine. Les membres du service travaillent en multidisciplinarité avec les diverses équipes d’oncologie et de transplantation.

Le Service des maladies infectieuses continue à offrir un rôle de consultant suprarégional en infectiologie pédiatrique avec un volume d’appels quotidiens de l’ordre de 5 consultations téléphoniques. Ce service rendu à la communauté pédiatrique répond à un grand besoin et est très apprécié.

Au niveau des activités ambulatoires, le programme d’antibiothérapie intraveineuse à domicile est sous la responsabilité des infectiologues. Environ 200 enfants ont été suivis cette année. Ceci a généré 905 visites ambulatoires en 2014-2015. La présence régulière d’étudiants à cette activité clinique ainsi que la complexité des cas suivis nous a obligé à étendre les horaires de la consultation hebdomadaire à une journée complète par semaine en plus des suivis conjoints faits avec d’autres services durant toute la semaine.

Les cliniques externes de maladies infectieuses, de tuberculose, de VIH et de santé internationale ont reçu respectivement, 1379, 1153, 1147 et 232 visites au cours de la dernière année. La clinique de tuberculose est un parfait exemple de multidisciplinarité fructueuse entre les pédiatres, les infectiologues et les pneumologues. Cette clinique est un centre de référence régionale pour la tuberculose pédiatrique.

Une nouvelle clinique de vaccination chez l’enfant atteint de cancer a débuté en 2013 (81 visites).

Enseignement

L’enseignement demeure une des priorités de notre service. Le programme de certification en infectiologie pédiatrique reconnu par le Collège royal est très actif. Au cours des dernières années, deux résidents ou moniteurs cliniques ont intégré ce curriculum de formation. Le dynamisme du programme a entraîné une augmentation de la productivité scientifique qui se traduit par  l’engagement des professeurs dans les nombreux projets de recherche clinique des enseignés. Par ailleurs, un total de 25 résidents (pédiatrie, médecine familiale, microbiologie) ont effectué des stages à l’unité d’hospitalisation, 32 résidents au service de consultation et en ambulatoire. Il est à noter que nous avons eu le plaisir de recevoir de façon systématique les résidents de l’Université de Sherbrooke, ainsi que de façon occasionnelle ceux de l’Université McGill et d’autres universités canadiennes hors-Québec.

Au niveau de l’externat, 56 étudiants ont effectué des stages dans les différents secteurs du service. Avec l’augmentation de la cohorte d’étudiants en médecine de l’Université de Montréal, nous avons la responsabilité de supervision de deux externes par clinique par semaine en consultation ambulatoire, tuberculose, antibiothérapie à domicile. Les stages en infectiologie sont en général très appréciés par les enseignés de par la nature et  la diversité des pathologies auxquelles ils sont exposés. Les réunions scientifiques tenues deux fois par semaine, les réunions hebdomadaires de discussion de cas cliniques problématiques, les séances de revue des cas de mortalité-morbidité sont des atouts qui font la vitalité académique du service. Plusieurs de nos membres participent sur une base régulière aux APP. En plus d’une participation au comité de programme d’infectiologie pédiatrique, nos membres sont également représentés au comité d’évaluation et d’admission du programme de résidence en pédiatrie, au comité de programme de pédiatrie, au comité de cours des maladies infectieuses pré-doctorales (MMD 1130), et au comité de l’externat en pédiatrie. Des cours magistraux ont été donnés au niveau de la résidence en pédiatrie, de l’externat et du programme de microbiologie-infectiologie de l’Université de Montréal.

Rayonnement

Les membres du service sont impliqués pour leur expertise au sein de différents comités. Citons entre autres, le comité de prévention des infections, le comité de prévention des infections en centre de la petite enfance, le comité d’immunisation du Québec, le comité d’organisation du congrès de la Société canadienne des maladies infectieuses, le comité de formation pédiatrique continue de l’Université de Montréal, le comité de revue de l’utilisation des antimicrobiens, le groupe d’experts en antibiothérapie du Conseil du médicament du Québec. Deux de nos membres sont également examinateurs au Collège royal en maladies infectieuses.

Administration

Plusieurs de nos membres ont des mandats importants dans la gestion hospitalo-universitaire du Département de pédiatrie. Directeur adjoint au développement hospitalier et départemental; responsable médico-académique de la fonction Soins chroniques et complexes; vice-présidente du comité exécutif du CMDP; responsable du comité de revue d’utilisation des antimicrobiens au CHU Sainte-Justine; directeur adjoint de l’unité de pharmacologie clinique.

Recherche

La présence de fellows et de moniteurs clinique est certainement un catalyseur qui a augmenté la productivité scientifique des membres de l’équipe. Le nombre de publications et de recherche clinique est en augmentation et plusieurs de nos membres ont participé à des présentations scientifiques au niveau national et international. Le service a intégré le Centre de recherche du CHU Sainte-Justine dans l’axe immunité-infection virale-transplantation.

Parmi les principaux thèmes de recherche, on observera principalement trois domaines. La pharmacologie des anti-infectieux, le VIH pédiatrique et la vaccinologie clinique.

L’arrivée récente de deux infectiologues chercheures, Dre Julie Autmizguine (pharmacologie clinique) et Dre Fatima Kakkar (VIH pédiatrique), consolidera nos axes principaux de recherche.

Une description plus détaillée des activités académiques et cliniques du Service des maladies infectieuses est disponible sur notre site : www.chusj.org/infectiologie.

Mise à jour : 29 septembre 2015

×